Suivi de grossesse

La grossesse

Le suivi de votre grossesse sera assuré par votre médecin au cabinet.
Il vous sera proposé à la maternité de la clinique :

Une consultation obstétricale d’urgence par le médecin ou la sage-femme

Des échographies.

L’échographie

L’échographie du premier trimestre et l’échographie morphologique seront assurées par une équipe de médecins radiologues qualifiées pour un suivi du bon déroulement de la grossesse.

Nous vous signalons que pour le bon déroulé de l’échographie qui est un examen médical, il est vivement recommandé :

  • D’éviter l’utilisation de crème ou de gel douche hydratant sur le ventre dans les 5 jours qui précédent l’examen.

  • D’avoir la vessie vide.

  • De demander l’autorisation au médecin de filmer si vous le souhaitez.

Diagnostic prénatal

Le diagnostic prénatal s’organise autour d’une équipe composée, d’un référent en diagnostic prénatal, de médecins échographistes et d’une psychologue (éventuellement).

Les échographies de dépistage ou de diagnostic sont réalisées par un médecin échographiste.

Tous les échographistes possèdent une certification « échographie du 1° trimestre » et sont experts en diagnostic prénatal.

Nous proposons également :

  • Le dosage des marqueurs sériques du 1er ou du 2ème Trimestre dont le résultat fait l’objet d’un suivi personnalisé.

  • La réalisation d’examens diagnostic : caryotype fœtal sur amniocentèse.

  • La recherche d’ADN fœtal sur sang maternel chez les patientes considérées à risque de trisomie 21 ou désirant réaliser une recherche en l’absence de tout examen de dépistage antérieur.

  • La recherche d’ADN fœtal sur sang maternel chez les patientes considérées à risque de trisomie 21 ou désirant réaliser une recherche en l’absence de tout examen de dépistage antérieur.

  • La réalisation des biopsies de trophoblaste.

  • Des consultations spécialisées (génétique, chirurgicale…).

  • Des examens d’imagerie complémentaires.

Alimentation et Grossesse

L’alimentation chez la femme enceinte revêt une importance particulière. En effet, une alimentation équilibrée vous permettra d’apporter à votre organisme tous les éléments nécessaires à son bon fonctionnement et au bon développement de votre bébé. Il est important de contrôler votre poids et d’éviter une prise de poids excessive. Il faut savoir que la prise de poids se situe en moyenne entre 9 et 12 kg (afin de favoriser une grossesse et un accouchement sans complication). Un nutritionniste est à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagnez si besoin.

D’une manière générale, il serait préférable de :

  • Ne pas sauter de repas.

  • Faire au moins 3 repas par jour en commençant la journée par un bon petit déjeuner.

  • Ne pas « manger pour deux ».

  • Varier votre alimentation.

  • Bien s’hydrater au cours de la journée (au moins 1,5l d’eau/jour).

  • De limiter la consommation des jus et boissons gazeuses.

  • De supprimer toutes les boissons alcoolisées et le tabac.

Trousseau
Valise de maternité

Il est fortement recommandé de penser à préparer sa valise dès le 7ème mois de grossesse. Afin de vous aider lors de la préparation de votre valise et celle de votre nouveau-né nous avons jugé utile de dresser une liste indicative :

Pour bébé :

  • Des bodies.

  • Des pyjamas.

  • Une ou deux brassières en laine (même en été).

  • Des chaussettes ou des chaussons.

  • Un bonnet (même en été).

  • Une gigoteuse.

  • Une taie d'oreiller.

  • Une serviette de bain.

  • Le premier paquet de couches.

  • Le premier paquet de coton.

  • Un savon de toilette.

  • Les biberons.

Et pour maman :

  • Un vaporisateur.

  • Un soutien-gorge d'allaitement (si vous allaitez).

  • Des coupelles d'allaitement (si vous allaitez).

  • Vos affaires personnelles.

  • Les serviettes hygiéniques.

  • Le savon de toilette.

L’accouchement : Le jour J

Les signes annonciateurs de l’accouchement sont :

  • Des contractions régulières et douloureuses (durcissement du ventre pendant quelques secondes, ce qui provoque une douleur intense).

  • Perte de liquide amniotique (perte des eaux).

  • Perte de sang.

Dans ce cas, il faut vous rendre sans attendre à la maternité. Une fois arrivée, vous êtes accueillie par une sage-femme de garde, qui procède à :

  • Un examen : mesurer la tension artérielle et la température, palper votre ventre et faire un toucher pour vérifier le degré d’ouverture de votre col.

  • Mettre en place le monitoring (Rythme cardiaque fœtal - RCF et contractions utérines).

Au terme de cet examen, la sage-femme confirme si vous êtes réellement en travail et contacte votre médecin traitant.

Les sages-femmes de la clinique La rose sont à votre écoute afin de vous accompagner dans ce moment particulier.

Besoin d'un avis d'une sage-femme ? Contactez-nous et vous aurez une réponse personnalisée à votre demande !

Démarches administratives

Pour accoucher à la Clinique La Rose, il est indispensable d’effectuer vos démarches administratives au bureau d’admission.

Quelles pièces fournir ?

Vous devrez vous munir de :

  • Une pièce d’identité avec photo.

  • Une lettre d’admission (avec le nom et l’adresse de votre médecin traitant).

  • Accord de prise en charge effectuée auprès de votre assurance.

  • Le dossier médical (lettres, radiographies, comptes rendus, examens de laboratoire).

  • L’autorisation d’opérer signée, doit être renseignée et remise à votre arrivée. Cette autorisation d’opérer vous sera donnée par le secrétariat médical et sera conservée dans votre dossier séjour.

L’Accouchement Naturel

Un accouchement naturel est une naissance sur laquelle on n’intervient pas d’un point de vue médical. On laisse faire le corps qui connaît spontanément la marche à suivre aidé par les conseils de la sage-femme et les recommandations de votre médecin.
Certains gestes sont faits immédiatement à l’arrivée en salle d’accouchement : prise des constantes hémodynamiques et de la température, poser une perfusion et installer une surveillance par monitoring pour s’assurer que tout va bien.
Un accouchement est comme une aventure qui se prépare à l’avance. Nous vous accompagnerons afin d’en faire un moment de bonheur. Des cours de préparation à l’accouchement sont prévus à cet effet.
Certaines femmes continuent à accoucher sans péridurales. Si la douleur est trop forte, une péridurale peut alors être installée.

La péridurale

La péridurale est destinée à supprimer ou à atténuer les douleurs de l'accouchement. Son principe est de bloquer la transmission des sensations douloureuses au niveau des nerfs provenant de l'utérus en injectant à leur proximité un produit anesthésique local. Cette technique assure une bonne stabilité des fonctions vitales, bénéfique pour la mère et l'enfant.

S'il est nécessaire de pratiquer une césarienne, l'anesthésie pourra être complétée par ce dispositif ; ce qui n'exclut pas le recours à l'anesthésie générale.

Il peut arriver, en fonction de votre état de santé ou du résultat des examens complémentaires, que l'analgésie péridurale ne puisse être effectuée. Le choix définitif et la réalisation de l'acte relèvent de la décision du médecin anesthésiste-réanimateur et du choix de la patiente.

La césarienne :

La césarienne est une intervention chirurgicale, qui peut être programmée ou décidée en urgence au moment de l’accouchement. De nos jours, on estime qu’environ deux femmes sur cinq ont recours à la césarienne.
Même lorsque l’accouchement a été prévu par voie naturelle, la césarienne pourra être réalisée en cours du travail dans certains cas (ex : lorsque le bébé est souffrant, la non progression de l’ouverture du col …).
Sous anesthésie, l’obstétricien incise, à l’horizontale, entre 9 et 10 centimètres, de l’abdomen au niveau du pubis. Il écarte ensuite les couches musculaires pour atteindre l’utérus et en extraire le bébé.

La durée de votre séjour dans la clinique dépend du mode d’accouchement (voie basse, césarienne) et des suites de couches. Elle varie de 2 à 3 jours.

Après la naissance

A la naissance, vous pourrez profiter d'un moment de découverte de votre nouveau-né sa peau contre la vôtre. Ce moment privilégié plus connu sous le nom de “peau à peau” ou “méthode kangourou” a des bénéfices très nombreux notamment : rassurer bébé et l'aider bébé à mieux dormir, développer son système immunitaire, faciliter l'allaitement, renforcer les liens d’attachement. Le premier bain se fera le lendemain pour qu'il puisse garder toutes ces sensations, odeurs… sécurisantes. Pendant les deux premières heures de vie en salle de naissance, votre bébé sera au chaud dans une couveuse. Vous regagnerez votre chambre pour un repos bienvenu et le présenter à toute la famille.

Pendant les premiers jours, votre bébé est peu éveillé et tétera plusieurs fois par jour (environ 6 fois par 24 heures). Il continuera à évacuer son méconium et son urine.
N’oubliez pas de faire des petites siestes la journée, en même temps que votre bébé. Ça vous permettra de mieux récupérer.
Entre le deuxième et troisième jour vous commencerez à sentir vos seins un peu tendus. Les jours suivants votre bébé pleure moins parce qu’il est calmé par le flux du lait, vous avez la montée de lait. Laissez-le téter sans restriction. Un grand nombre de tétées soulagent vos seins tendus et évite qu’ils deviennent trop durs.

Le chaud (douche ou serviette chaude) favorise l’écoulement du lait. Si vos seins restent quand même trop tendus utilisez la technique de l’expression du lait (vider les seins). Les urines et les selles sont aussi nombreuses que les 2 jours précédents. Le poids de votre bébé a peut-être encore un peu baissé mais la courbe de poids s’est aplatie (sans dépasser 10% de son poids de naissance) ou elle commence déjà un peu à remonter. Ce jour-là, beaucoup de mamans ressentent l’effet de la chute du taux d’hormones appelé « baby-blues».
Quelques jours après votre retour à la maison votre bébé tête 6 à 8 fois par 24h, soit toutes les 2-3 heures, même la nuit. Il a 4 à 6 couches bien mouillées et au moins 3 selles par 24 h.

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Comment s’occuper du bébé ?

Produits à prévoir pour votre retour à la maison :

  • Des couches.

  • Du sérum physiologique.

  • Du coton.

  • Du savon liquide hypoallergénique.

  • Des compresses stériles.

  • De l’éosine pour les soins du cordon (ordonnance de sortie).

  • Une crème pour le siège en cas d’irritation.

Envoyez toutes vos questions ! Nos spécialistes sauront vous donner les meilleures réponses !

La toilette quotidienne :

Préparez :

  • La serviette et les vêtements.

  • Une couche.

  • Le savon pour le bain.

  • Les produits de soins du visage et du cordon.

Préparez ensuite la salle de bain et faites couler l’eau avant de commencer à déshabiller votre bébé :

  • La température de la pièce doit être autour de 23° .

  • La température de l’eau à 37° (L’usage d’un thermomètre de bain est conseillé).

Après avoir enlevé la couche de votre bébé, il faudra bien lui nettoyer les fesses, le déshabiller et le plonger dans l’eau en mettant sa nuque sur votre avant-bras avec la main gauche soutenant l’aisselle, l’autre main soutenant le siège.

Une fois dans l’eau du bain :

  • Mettez du shampoing pour bébé sur sa tête.

  • Frottez doucement le cuir chevelu puis le cou, les aisselles, les fesses en allant de haut en bas.

  • Rincez-le.

Sortez votre bébé du bain. Enroulez le dans la serviette.
Une fois sur la table à langer, séchez bien tout son corps en tamponnant et en insistant bien sur les plis.
Avant de commencer les soins du cordon, prenez le temps de lui remettre une couche et de l’habiller.

Les soins du cordon :

  • Lavez-vous les mains ou utilisez une solution hydroalcoolique.

  • Nettoyez la base du cordon ombilical chaque jour après le bain avec une compresse imbibée d’éosine.

La couche doit être repliée sous le cordon jusqu’à sa chute. Vous pouvez désormais trouver dans le commerce des couches spécifiques pour les nouveaux nés. Le cordon sèche et tombe au bout de 8 à 15 jours. Après sa chute, continuez les soins jusqu’à cicatrisation.

Vous devez consulter un pédiatre si l’ombilic est rouge, gonflé, malodorant ou suintant (avec du pus).

Besoin d'un avis d'une puéricultrice ? Contactez-nous et vous aurez une réponse personnalisée à votre demande !

Les soins du visage :

Les yeux : Rincez les yeux avec du sérum physiologique puis nettoyez chaque œil avec une compresse imbibée de sérum en allant de l’angle interne vers l’angle externe de l’œil. Des gouttes oculaires peuvent être prescrites par votre médecin.

Les oreilles : Nettoyer le pavillon externe de l’oreille avec la serviette en séchant votre bébé à la sortie du bain ou avec un coton tige « spécial nourrisson » à large embout.

Le nez : Au cours de votre séjour à la maternité, les aides-soignantes vous ont appris à faire des lavages de nez avec du sérum physiologique. Il est important pour vous et votre enfant de savoir-faire ce geste en cas d’encombrement nasal car votre enfant ne sait pas encore respirer par la bouche. De retour à la maison, ce soin n’est nécessaire qu’en cas d’encombrement nasal.

Le sommeil :

La chambre :
La température ambiante de la chambre doit être entre 22 à 24°.
Evitez de mettre le lit de bébé à côté du chauffage.
Aérez la chambre de votre bébé tous les jours quelle que soit la saison.
Il est vivement recommandé d’éviter de fumer dans la maison et surtout dans la chambre de votre bébé.

Le lit :
Le matelas doit être ferme et adapté aux dimensions du lit.
Il est conseillé d’éviter les oreillers, les couvertures et les couettes (au moins jusqu’à 2 ans).
Il est fortement recommandé de privilégier l’usage des gigoteuses ou des nids d’ange.

La position :
Sur le dos, légèrement sur le côté, le visage bien dégagé pour faciliter la respiration, la tête tournée sur le côté en alternant pour éviter l’aplatissement du crâne.
Évitez de vous endormir avec lui dans votre lit.
Il n’est pas recommandé de laisser des peluches dans son lit.

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

L’alimentation :

Des conseils vous seront donnés pour le choix du type d’alimentation lors des séances de préparation à l’accouchement.

L’allaitement maternel :

L’allaitement maternel est particulièrement adapté pour votre enfant.
Pour un premier bébé, vous pouvez préparer les bouts de seins en les massant tous les jours avec une crème non parfumée.
L’allaitement maternel doit être réfléchi et décidé avant la naissance. Les équipes soignantes sont là pour vous conseiller et accompagner.
Idéalement le bébé doit être mis au sein en salle de naissance dans les deux heures qui suivent la naissance).
Les premiers jours, le rythme des tétées sera irrégulier. Il est important de noter que plus votre bébé sera mis au sein souvent, plus vite la montée de lait s’effectuera rapidement et facilement.
Vous devez être disponible envers votre bébé et vous adaptez à son rythme.

L’alimentation de votre bébé au biberon :

Certaines mamans choisissent le biberon. Elles ne doivent pas culpabiliser. Chaque mère doit trouver la solution qu’elle préfère ou la plus adaptée.
Le matériel nécessaire pour le retour à la maison :

  • 4 biberons en verre de 240 ml, de forme classique, faciles à nettoyer.

  • 4 tétines 1er âge. Préférez-les en silicone pour leur meilleure résistance au nettoyage.

  • 1 goupillon pour le nettoyage.

  • 1 boîte de lait (demandez conseil au personnel de la maternité ou au pédiatre).

  • De l’eau minérale en bouteille.

La stérilisation des biberons :

Il est recommandé de stériliser les biberons, bagues et tétines avant la première utilisation.

services similaires

Clinique la rose vous propose une sélection de services similaires pour répondre a vos besoins